lundi 28 mai 2012

Le début de la fin d'Entre les ailes du Phénix

J'ai hésité sur le premier sujet à aborder après cette longue absence mais après réfléxion, il m'a semblé plus qu'approprié de commencer par l'avancée du projet que vous avez pu suivre sur ce blog, à savoir : Entre les ailes du Phénix (que je nommerai ELAP dans la suite de cet article).

Eh bien, je suis heureuse d'annoncer que le roman a vu son point final le 31 octobre 2011 (je sais, j'aurai pu prévenir avant quand même !!!).

Cette expérience a été pour moi une vraie aventure et parvenir à la fin est une fierté. Oui, une grande fierté même, car mon impatience fait que j'ai souvent du mal à aller au bout des choses. Mais avec le recul, je sais aujourd'hui que je n'aurai pu atteindre cet objectif sans soutien. On dit qu'écrire est une activité solitaire et il est clair que lorsque nous sommes devant notre écran (ou notre feuille blanche) nous ne pouvons compter que sur nous-même. Pourtant, partager cette passion a sans aucun doute été pour moi la meilleure décision que je n'ai jamais prise dans le domaine. Les encouragements, le soutien, les mots gentils et les critiques constructives, bref, tout l'intérêt que mon projet a suscité et les marques d'affection que j'ai reçu ont été une aide précieuse qui m'a poussée à me surpasser.

D'ailleurs, je profite de ce message pour remercier tout particulièrement Takisys, Kaze, Karn, Step-, Ermina et Aliya pour leur soutien régulier et sans faille ainsi qu'Elyna et AxelleC pour nos rencontres et les quelques séances d'écriture grâce auxquelles j'ai terminé ce projet.

Et maintenant ? me direz-vous et vous auriez raison de poser la question.
Tout le problème est là. J'avais décidé de me laisser un bon mois pour me vider la tête en partant sur un autre projet, celui que j'avais mis de côté pour écrire ELAP, avant de revenir sur la correction. Mais les choses se déroulent rarement comme on les imagine. Galicia et la Terre oubliée n'a pas avancé, trop de trous dans le sénario, de personnages superficiels et de questions techniques sans réponse (c'est un roman de SF). Bref, je n'étais toujours pas prête à reprendre ce projet. Résultat des courses, je n'ai plus rien écrit pendant des mois. Peut-être que toute mon énergie s'était consumée avec mes phénix (métaphore un peu facile, je vous l'accorde !). Cela étant, j'avais de toute façon décidé de ne pas forcer les choses, ce qui fut bénéfique car voilà qu'au mois de février (pile poil un an après le début d'ELAP) une idée a germé dans mon petit cerveau. L'attraction a alors été trop forte, je me suis embarquée dans cette nouvelle aventure sans réfléchir.

Je n'ai cependant aucun regret. En attendant que je deigne revenir sur ELAP, mon manuscrit est entre de bonnes mains. Cet oeil extérieur me permettra d'entamer les corrections avec quelques pistes, notamment concernant les problèmes de forme récurrents, de tics d'écriture ou encore les incohérences de fond que recèlent mon histoire, ce ne sera que mieux.

Conclusion :
- les vacances d'ELAP se prolongent pour l'instant ;
- Lune de Feu est naît et demande beaucoup d'attention, ce que je souhaite lui donner mais je vous parlerai de cette nouvelle aventure plus en détails très bientôt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire